LOSAKO

Le porte-voix de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, ils peuvent se faire entendre.. Oui, je veux donc parler au nom de tous les « laissés pour compte » parce que « je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger ».

17 novembre 2006

KINSHASA résigné à la défaite de BEMBA...

kinMalgré le rejet par le vice-président Jean-Pierre Bemba des résultats le donnant battu au second tour de la présidentielle en République démocratique du Congo (RDC), la population de Kinshasa, qui lui est acquise, semblait vendredi s'être résignée à sa défaite.

Malgré les craintes de nouvelle flambée de violences depuis les affrontements meurtriers de la mi-août et du 11 novembre en plein centre-ville, la capitale est restée calme depuis la publication mercredi soir des résultats provisoires, créditant le sortant Joseph Kabila de 58,05% des voix contre 41,95% à M. Bemba, qui a annoncé jeudi son refus de les accepter.

"La population de Kinshasa a l'air pour le moins résignée. Il n'y a pas d'excitation en ville malgré l'annonce de M. Bemba", notait vendredi un diplomate occidental.

Le vice-président a pris "l'engagement d'user de toutes les voies légales" pour contester les résultats.

"C'est très positif. On pouvait s'attendre à quelque chose de moins légaliste et moins responsable", a estimé ce diplomate.

M. Bemba a jusqu'à samedi 16H30 locales (15H30 GMT) pour déposer son recours - ce qu'il n'avait pas encore fait vendredi soir -, a annoncé le greffe de la Cour suprême de justice (CSJ) chargée du contentieux électoral.

La Mission d'observation électorale de l'Union européenne (MOEUE) a minimisé vendredi l'incidence sur les résultats de "l'utilisation abusive" des listes électorales annexes, un des points mis en avant par M. Bemba pour contester les résultats provisoires.

Plus d'1,4 million de personnes ont voté sur les listes d'omis (destinées aux électeurs enregistrés mais dont le nom n'a pas été porté sur les listes électorales) ou de dérogation (permettant aux électeurs en déplacement professionnel de voter hors de leur circonscription), selon la CEI.

Même "si, cas absurde, l'utilisation frauduleuse (de ces) registres avait été en faveur du même candidat dans tous les bureaux de vote, cette incidence ne dépasserait pas 650.000 voix", a expliqué la MOEUE, alors que plus de 2,6 millions de voix séparent les deux candidats.

"Il y a une très grande tristesse et un grand abattement" au sein des quartiers populaires, en même temps qu'une "peur de nouvelles violences", a affirmé un officier occidental, qui a toutefois mis en garde contre quelques "agités pilotés par des radicaux" du camp Bemba et contre les jeunes des rues "prêts à faire n'importe quoi pour une poignée de dollars".

Parmi les militaires de M. Bemba, "certains officiers sont convaincus qu'on leur a volé leur victoire et sont prêts à tout", a-t-il ajouté, prévenant que les troupes de M. Bemba n'accepteraient pas d'être éloignées du centre-ville comme le prévoit un accord passé lundi mais pas mis en oeuvre.

Kinshasa était encore vendredi sous haute surveillance de Casques bleus et de soldats de la force européenne Eufor, dont le mandat s'achève le 30 novembre, au moment où la CSJ doit proclamer les résultats définitifs du scrutin, après examen du contentieux.

En visite à Kinshasa, le général français Henri Bentégeat, président du comité militaire de l'Union européenne (UE), a affirmé vendredi que l'Eufor conserverait jusqu'à la mi-décembre une "capacité d'action", mais ne pourrait pas intervenir en appui de l'ONU, faute de règles d'engagement.

"Il faut être fou pour ne pas s'inquiéter" du rejet des résultats par M. Bemba, a estimé vendredi le prix Nobel de la paix sud-africain, Desmond Tutu.

Le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a appelé jeudi soir les dirigeants politiques et leurs partisans à "s'abstenir de tout recours à la violence" et à ne contester les résultats que "conformément à la loi électorale".

La présidence finlandaise de l'UE a quant à elle "exhorté" vendredi les deux candidats à "user de leur influence pour que leurs partisans restent calmes et ne recourent pas à la violence" et à "résoudre leurs désaccords par des moyens pacifiques".

Related Posts with Thumbnails
Posté par Losako à 19:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur KINSHASA résigné à la défaite de BEMBA...

Nouveau commentaire